disparition des géants, les baobabs

Les gens !

Les baobabs agonisent à cause du réchauffement climatique. La dernière décennie a vu mourir neuf spécimens, parmi les plus vieux d’Afrique et les puissants de ce monde s’en foutent, comme de tous les animaux qui aussi disparaissent par la cupidité de l’Homme avide d’argent. J’ai vécu au Cameroun, j’ai eu la chance d’en admirer. Je ne suis certaine que la nouvelle génération aura  cette chance 😦

Sur les treize plus vieux baobabs africains, neuf sont partiellement ou totalement morts. Il peut atteindre trente mètres de haut pour un tronc de neuf mètres de diamètre, et peut vivre deux-mille-cinq-cents ans.

Un géant qui soigne et nourrit

Et si son tronc creux peut servir de sépulture, le baobab est d’abord un arbre de vie ; un arbre nourrissant de par son fruit, d’abord, « dont la pulpe est une poudre blanchâtre, riche en protéines, en éléments minéraux« , ses graines qui « contiennent…

Voir l’article original 73 mots de plus

Publicités